Définitions et origines d’un lumbago

Après une journée stressante, au lendemain d’un déménagement, d’une journée de jardinage, ou après avoir porté un fardeau trop lourd, vous être pris par une vive douleur dans le bas du dos. Vous souffrez peut-être d’un lumbago, plus couramment appelé “tour de reins “.

Bien que parfois très douloureuses et handicapantes, les lombalgies sont très fréquentes et peuvent se produire à n’importe quel âge. Douloureux donc, mais rassurez-vous, bénin. La plupart d’entre nous sommes, un jour ou l’autre, confrontés à un épisode de lombalgie.

La fréquence des lombalgies augmente avec l’âge, mais il y a d’autres facteurs individuels, notamment une masse musculaire insuffisante au niveau abdominal ou du dos. Les contraintes physiques en rapport avec une activité professionnelle, domestique ou de loisirs peuvent nous obliger à être dans une position pénible ou une station assise prolongée. Un choc, une chute, un port de charges trop lourdes, peuvent aussi provoquer le fameux tour de reins.

Au cours de la grossesse, le poids de l’utérus augmente et la distension des muscles de la ceinture abdominale positionnent le centre de gravité du corps en avant, ce qui provoque une cambrure plus importante du bas du dos. Ce qui fragilise la région lombaire.

On distingue deux sortes de lombalgies: les lombalgies “aigües” si celles-ci durent moins de 6 semaines, ou “chroniques” lorsqu’elles s’étendent au-delà de 3 mois. Dans la majorité des cas, l’ostéopathe est capable de vous soigner.

 

L’ostéopathie, un remède efficace contre le Lumbago

Si le repos et les médicaments anti-inflammatoires sont le plus souvent indiqués, la médecine ostéopathique peut elle aussi soulager les douleurs et éviter les récidives. L’ostéopathie serait d’ailleurs plus efficace que les médicaments pour soulager les lombalgies aiguës. L’ostéopathe spécialiste du dos traite la cause et non la conséquence du problème. Avant toute chose, après quelques questions sur votre mode et hygiène de vie, il déterminera l’origine du lumbago : est-il traumatique (faux mouvement) ? Lié à un problème viscéral, postural…?

 

Petit cours d’anatomie

 

Pour comprendre comment les ostéopathes traitent ces douleurs, il est important d’avoir quelques bases d’anatomie. La colonne lombaire se situe en bas du dos. Elle est composée de cinq vertèbres, reposant sur le sacrum, lui-même situé au-dessus du coccyx. Entre chaque vertèbre s’intercalent des disques, permettant aux vertèbres d’être mobiles, limitant les frottements entre les surfaces articulaires et servant d’amortisseur. Les lombalgies sont souvent dues à des lésions des muscles, tendons ou ligaments soutenant la colonne vertébrale.  Les muscles vont alors “verrouiller ” la vertèbre qui va rester fixée dans une position anormale et perdre sa mobilité naturelle. Cependant, certaines dysfonctions viscérales sont aussi parfois en cause : l’intestin grêle, les reins, le côlon ou encore les organes génito-urinaires peuvent fragiliser les régions vertébrales lombaires.

Au cours de la séance, l’ostéopathe va tenter de restituer la mobilité, diminuer la douleur, rétablir un fonctionnement et une posture correcte pour éviter la récidive. Comme pour la sciatique, il faut généralement prévoir une à trois séances de 45 minutes, espacées de cinq ou dix jours chacune.

 

Petits conseils …

 

Lorsque vous souffrez d’un lumbago, arrêtez les mouvements qui stimulent la douleur. Ménagez-vous, sans pour autant rester au lit. N’hésitez pas à prendre un médicament contre la douleur, car la douleur additionnée à la contracture musculaire en elle-même risque d’aggraver la lombalgie.

 

… pour la suite

 

Au sortir d’une séance, même si la douleur a disparu, continuez à soigner vos postures, car c’est de loin le plus grand facteur de risque. Si vous portez des charges, n’oubliez pas de plier les genoux, de garder le dos bien droit et remonter avec la force des jambes. Conservez une bonne hygiène de vie : évitez le stress, la fatigue, n’oubliez pas de manger sainement et d’avoir une activité physique régulière, comme le yoga, le Pilate ou tout simplement la marche. Et enfin, si la douleur persiste au bout de plusieurs jours, n’hésitez pas à rappeler votre ostéopathe, car un lumbago ne doit pas s’inscrire dans la durée.